L’URSSAF ou la vie

Afin d’être en règle avec l’état pour mes rares ventes de tableau, je suis déclaré comme auto-entrepreneur et artiste.
Pendant longtemps, tout était géré par la maison des artistes, or l’URSSAF a repris la main.
Je ne sais si c’est par feignantise, incompétence ou stupidité, mais ils ont décidés de ne pas tenir compte des déclarations de revenus faites en avril/mai 2019 par les artistes pour définir les cotisations 2020.
Je suppose qu’un technocrate bien trop payé a décidé que c’était trop compliqué à mettre en place et a préféré imposer une assiette de calcul de plus de 6000€ pour tout le monde, soit 975€ de cotisation annuelle.

A l’incompétence, on peut ajouter aussi la malhonnêteté : Le premier versement trimestriel aura lieu mi janvier, or, pour pouvoir moduler/modifier l’assiette ou les versements il faut s’y prendre au moins 1 mois avant. Je vous le donne en mille, l’échéancier a été écrit le 19 décembre, avec un cachet de LaPoste fait le 24 décembre … et reçu dans ma boîte entre le 28 et le 30 décembre car c’était un envoi économique.

A côté, j’ai un boulot avec une paie correcte, je fais partie des privilégiés.
Mais il y a beaucoup de personnes précaires et pauvres dans la population des artistes et cette cotisation qui vient de nulle part va faire du dégât.
Donc, à incompétent, stupide, feignant et malhonnête, je peux ajouter irresponsable pour la grosse buse qui a pondu une aberration pareille.

Un petit lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.