Archives par mot-clé : lion

Bout de carnet: lion à l’aquarelle

Toujours dans la série de mes essais à l’aquarelle, voici un petit lion fait samedi soir.
Je suis allé un peu trop loin (je ne me suis pas arrêté à temps), du coup j’ai essayé de rattraper le coup comme j’ai pu.
Mais j’ai réussi à faire des couleurs denses, et ça … c’est bien la première fois que ça m’arrive.

Lion. Aquarelle.
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 vote(s), moyenne: 2,00 sur 5)

Pastel sec : lionceau (mis à jour le 28 octobre)

Mise à jour du 28 octobre:
Encore une nuit à dormir peu et mal, du coup, j’ai fait quelques retouches et ai pris la photo sous une meilleure lumière.

Lionceau, Pastel sec .
Lionceau,
Pastel sec .
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 vote(s), moyenne: 4,75 sur 5)

 

Article du 26 octobre:
Ce matin, alors que j’étais sensé me reposer, je n’ai eu d’autre choix que de me lever plus tôt que d’habitude pour donner accès à mon garage à du personnel d’entretien des canalisations peu après 8h.
J’avais aussi envie de pouvoir prendre une douche avant 14h, heure de la fin d’intervention de la journée (et ils remettent ça demain).

J’en ai donc profité pour commencer ce lionceau sur sa branche qui m’avait tapé dans l’œil quand je l’avais vu sur le site pixabay.com (c’est un site d’images libre de droits).

L’oreille gauche du lionceau est mal placée, elle est peut être un peu trop haute sur le crâne.

Mise à jour du 27 octobre:
Aujourd’hui, j’ai eu tout le temps pour continuer mon petit lionceau.
On peut dire qu’il est bientôt fini.
Je vais attendre demain matin, quand la lumière naturelle pénétrera à nouveau dans mon salon/atelier pour voir quelles retouches faire

Atelier dessin : lionceau (mis à jour le 4 mars)

Dernière mise à jour le 4 mars:
Ce soir, j’ai fait quelques retouches minimes, concernant surtout la queue et la patte arrière du lionceau.
Je croyais encore avoir beaucoup de choses à faire et en 3/4 d’heure la messe était dite.

A table ! Pastel Sec
A table !
Pastel Sec d’après une photo de Michael Nichols.
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 vote(s), moyenne: 4,00 sur 5)

 

Premier article du 13 janvier:
Mercredi dernier, suite à l’actualité chargée, je n’étais pas allé à mon cours de dessin.
Du coup, j’ai posé un demi-RTT ce matin afin de rattraper le cours raté à la séance du mardi matin.

Ce matin donc, j’ai commencé un lionceau d’après une photo trouvée sur NationnalGeo et prise par Michael Nichols.

J’ai fait un tracé aux feutres hier soir et un autre au graphite ce matin avant de jeter mon tracé préliminaire et mes premières couleurs.

Par contre, j’ai fait la tête un peu grosse, j’essaierais de rattraper le coup au fur et à mesure.

Mise à jour du 15 janvier:
Hier soir, j’ai continué mon pastel de lionceau.
J’ai essayé de rectifier les problèmes de proportions et ai posé mes rayures de zèbre, ce qui m’a fait me rendre compte qu’il était trop petit, j’ai donc essayé de rectifié cela.

Mise à jour du 21 janvier:
Aujourd’hui ça a été ciel !
J’aurais peu continuer un peu plus mais étant à moitié malade, je ne pensais qu’à rentrer chez moi, manger et dormir.

Mise à jour du 29 janvier:
J’ai continué mes plan arrières : après avoir fait le ciel, j’ai décrit la végétation.
Puis, je me suis un peu attaqué à la tête, plus particulièrement aux yeux. J’ai un petit problème dans la forme du crâne, l’oreille gauche est peut être un peu haute.
Par contre j’aime assez l’impression de volume de la tête que j’ai réussi à rendre.

Mise à jour du 4 février:
Ce soir, j’ai commencé par retoucher les oreilles du fauve.
J’ai l’impression que ça va mieux.
J’ai continué par essayer de travailler son pelage et les volumes assez complexes de son épaule. Je n’ai pas tout à fait réussi.
Le suite attendra 3 semaines : congés scolaires 🙁

Mise à jour du 26 février:
Ce soir (enfin hier soir) j’ai principalement travaillé le défunt zèbre.
J’ai essayé de lui rendre un peu de volume puis, son cou ne me plaisant guère, j’ai mis un peu de végétation devant.
J’aurais vraisemblablement terminé à la séance prochaine ou celle d’après.