Pastel sec: paysage/marine de soleil levant (mis à jour le 6 mars)

Mise à jour du 6 mars.

Ce soir j’ai fait quelques retouches, principalement pour équilibrer la lumière.
Là, je ne sais plus quoi faire de plus.

Soleil levant. Pastel sec.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 vote(s), moyenne: 4,50 sur 5)


Article du 7 février 2019:
La semaine dernière, lors de l’atelier du mercredi, j’avais commencé à gribouiller sur une feuille afin de préparer un pastel que j’ai toujours en tête.
Mais au bout d’une heure, j’ai perdu patience et j’ai sorti mes pastels afin de commencer un marine sous un soleil levant (ou couchant) .

Je l’ai continué hier soir sans vraiment m’appuyer sur la photo modèle. Mais en travaillant la couleur, j’ai mis un peu trop de symétrie dans les nuages, il faudra que je rectifie cela.

Mise à jour du 14 février 2019:
Hier j’ai essayé de corriger ce que j’avais repéré :

  • Atténuation de la symétrie dans la forme des nuages (que j’avais insérée sans trop y faire attention).
  • Éclaircissement des bords du dessin pour que l’ensemble soit plus aéré.
  • Travail des couleurs pour adoucir un peu les nuages et leurs reflets

Et ça commence à ressembler à quelque chose de fini.
Quand la séance s’est terminée, je ne savais plus trop quoi retravailler. Les vacances étant là, il faudra attendre 4 semaines pour le prochain atelier.
Par contre, l’exposition à laquelle je participe (venez nombreux) va m’occuper, je ne suis donc pas trop sur d’arriver à prendre le temps de le sortir de son carton.

Quand notre premier ministre cite Hayek

Je ne suis pas vraiment pour parler de politique ici, par principe.
Mais parfois, ce que je lis, ce que j’entends, me donne envie de hurler.

Notre bon premier ministre a cité, lors d’un discours, pour vendre la libre concurrence, l’économiste Hayek.
Hors, si vous vous souvenez bien, cet économiste a eu plusieurs apôtres qui ont diffusé sa bonne parole dont le fameux Alan Greenspan -ancien président de la FED- a qui ont doit d’avoir nourri la bulle qui explosera sous le doux nom de « crise des subprimes ».
Ce Monsieur Greenspan, lors de son audition devant le congrès américain, avoua que tout ce en quoi il avait cru jusque là (les théories de Hayek) avait de grosses failles.
Et ce sont ces théories, dont on sait qu’elles sont foireuses, que notre premier ministre veut appliquer.

Donc je fulmine …

On peut estimer que la mémoire de nos « élites politiques » se limite à 5 ans.
Mais je ne suis pas vraiment étonné, le libéralisme économique est une croyance, voire une religion, et les religions n’ont que faire des faits.
Ces derniers ont toujours montré que cela ne fonctionnait pas, pire ils démontrent que c’est nuisible pour la planète …

Nota Bene.
Je conseille à tous cet excellent article sur la nature du libéralisme, il est un peu long ; mais l’information utile fait toujours plus que 255 caractères.